La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs Polo

Deux cases sont voisines si elles ont un côté ou au moins un sommet commun. Deux pièces sont en contact si elles se trouvent sur deux cases voisines.

Aux échecs Polo, les coups de capture des échecs orthodoxes sont supprimés. La disparition d’une pièce survient quand une pièce de l’adversaire arrive au contact de cette pièce. Il peut y avoir plusieurs disparitions par coup simple. Les coups sans contact sont inchangés.

Un Roi est en échec quand le camp adverse menace de jouer une pièce à son contact, coup qui l’anéantirait.

Précisions

  • Les captures orthodoxes étant supprimées, les Pions ne jouent jamais en diagonale, mais leurs coups « verticaux » avec contact sont des coups de capture « polo »
  • Un roque est interdit s’il y a passage du Roi sur une case pouvant être « touchée ». Par exemple, le petit roque blanc est interdit par la présence d’un Cavalier noir en « e4 » à cause de Ce4-f2, touchant la case « f1 ».

Décomposition d’une capture « polo »

Un coup de capture « polo » peut être décomposé en deux opérations :

  • Déplacement ordinaire d’une pièce jusque sur une case vide voisine d’une ou plusieurs pièces adverses
  • Disparition des pièces touchées.
PNG - 4.9 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les Noirs s’apprêtent à jouer leur Cavalier en « b4 ». Ce coup qui fait disparaître le Pion blanc et la Tour blanche est décomposé au Diagramme B.

Diagramme B ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. La deuxième image montre la position obtenue après le déplacement du Cavalier noir en « b4 ». La troisième image montre la position finale obtenue après le retrait de l’échiquier des deux pièces blanches avec lesquelles le Cavalier est entré en contact. On notera que le Roi blanc est maintenant en échec ; il est menacé d’annihilation par le coup Cb4-c2.

PNG - 10 ko
Diagramme B


Traductions

  • Allemand : Poloschach
  • Anglais : Polo chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Contact  -
-  Disparition  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.