La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs marseillais

Jeu orthodoxe : Jouer un coup consiste à déplacer une pièce (ou deux dans le cas du roque), il y a disparition d’une autre pièce dans le cas d’une capture.

La modification des échecs orthodoxes qui permet d’obtenir les échecs marseillais porte sur la répartition des coups. Quand il a le trait, un joueur joue deux coups simples orthodoxes consécutifs constituant ce qu’on appelle un « coup double », et qui est un « coup simple du jeu marseillais ». Il peut jouer deux fois la même pièce ou deux pièces différentes. On passe de l’alternance classique des coups (dont le canevas peut s’écrire B, N ; B, N ; B, N... où « B » désigne un coup simple blanc et « N », un coup simple noir) à un autre : B B, N N ;B B, N N ;B B, N N...

Un coup simple marseillais est composé, de façon générale, de deux coups simples orthodoxes consécutifs, appelés aussi « demi-coups » ou composantes.

Adaptations

À la définition simple donnée ci-dessous s’ajoutent quelques adaptations :

  • Si la première composante d’un coup marseillais est un échec au Roi adverse, le coup n’a pas de deuxième composante. Le trait passe à l’adversaire. Ainsi, en cas d’échec au premier mouvement, le canevas sera, par exemple : B B, N† ; B B, N N...
  • On doit parer un échec au premier demi-coup suivant immédiatement cette mise en échec
  • La première composante d’un coup ne peut pas être un « autoéchec », même si la seconde corrige la situation du Roi. Voir Diagramme A
  • Un coup marseillais doit modifier la position. On ne peut donc pas jouer d’aller-retour d’une pièce
  • Un coup marseillais doit comporter deux composantes. Seule exception : un coup aux échecs marseillais est constitué d’une seule composante, si elle met le Roi adverse en échec. Voir Diagramme A
  • La prise en passant est autorisée. Elle doit être la première composante d’un coup marseillais. Le double pas du Pion capturé peut avoir été joué comme première ou comme seconde composante. Si deux doubles pas sont joués, il peut suivre deux prises en passant. Voir Diagramme B

Les règles des échecs marseillais peuvent présenter des variantes sur divers points. Les variantistes préfèrent généralement que le premier coup blanc de la partie soit un coup à une seule composante, ce qui limite l’avantage des Blancs donné par le trait.

Illustrations

PNG - 4.3 ko
Diagramme A

Diagramme A : Le trait est aux Noirs. Les Noirs ne peuvent pas jouer un coup marseillais à deux composantes ; c’est une position de pat. Le Roi noir ne peut pas capturer la Dame blanche ; il se mettrait en échec au premier demi-coup en h7 ou en g7. Il ne peut pas non plus aller en f8, pour la même raison.

PNG - 4.7 ko
Diagramme B

Diagramme B : Si les Noirs viennent de jouer c7-c5 et h7-h5, les Blancs peuvent jouer d×c6 et g×h6 dans le même coup qui suit immédiatement.

Variantes

À noter

  • Pour un compositeur, un coup marseillais dont les composantes sont A suivi de B est différent du coup composé de B suivi de A



Mot(s)-clé(s) :

-  Coup multiple  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.