La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs à pièces magiques

Une pièce magique est une pièce ayant le pouvoir de déplacement d’une pièce orthodoxe ou d’une pièce féerique et le pouvoir de changer la couleur de certaines pièces. Aux échecs à pièces magiques se côtoient des pièces magiques et des pièces ordinaires.

Une pièce magique a le pouvoir de changer, dans certaines circonstances, la couleur de toutes les pièces blanches et noires qu’elle observe, sauf des pièces magiques et des Rois. Un coup joué aux échecs à pièces magiques est constitué d’un déplacement classique suivi éventuellement d’un ou plusieurs changements de couleur de pièces de la position. La situation est examinée après le déplacement constituant la première opération d’un coup. On répertorie les nouvelles « observations » de pièces susceptibles de changer de couleur.

Une observation est nouvelle dans les cas de figure suivants :

  • Une pièce A n’observait pas une pièce B avant la première opération du coup et l’observe après
  • Une pièce A observait une pièce B avant la première opération et l’observe après le déplacement suivant une autre ligne de jeu de la pièce A (Roi et Dame et Pions magiques). Voir ci-dessous le paragraphe « Changement de direction de l’observation ».

Les observations nouvelles s’additionnent et s’annulent par paires (Les « désobservations » ne sont pas prises en compte). Ainsi, si une pièce est visée par de nouvelles observations en nombre impair, elle change de couleur, si c’est en nombre pair, elle ne change pas de couleur.

Les pièces magiques sont représentées par la pièce dont elles ont la marche : elles sont placées dans des cases à liseré pour les différencier des pièces non magiques de même marche.

Décomposition d’un coup aux échecs à pièces magiques

PNG - 7 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les deux Tours blanches et le Fou blanc sont des pièces magiques. Les Blancs s’apprêtent à jouer le coup F-e5.

PNG - 6.5 ko
Diagramme B

Diagramme B : Position intermédiaire obtenue après le déplacement du Fou. C’est la position où l’on étudie les nouvelles observations par pièces magiques.

PNG - 6.5 ko
Diagramme C

Diagramme C : Les cases contenant des pièces nouvellement observées sont marquées d’un petit carré bleu. Le Pion blanc est ainsi observé par le Fou e5, le Fou b7 par la Tour b1 et le Pion h2 par le Fou e5 et la Tour a2. Le Pion g7, déjà observé avant le coup du Fou magique, n’est pas nouvellement observé.

PNG - 6.5 ko
Diagramme D

Diagramme D (position finale) : Observés chacun une fois, le Pion c7 et le Fou b7 changent de couleur. Observé deux fois, le Pion h2 ne change pas de couleur (Ou : il change deux fois de couleur passant du noir au blanc puis du blanc au noir).

Changement de direction de l’observation

Une nouvelle observation d’une pièce B par une pièce A peut se produire alors que A observait B juste avant le coup si A est un Pion sur le point d’être promu, une Dame ou un Roi. On peut obtenir le même effet avec de nombreuses pièces féeriques.

PNG - 5.1 ko
Diagramme E

Diagramme E : Les trois pièces magiques noires observent le Cavalier b1. Cinq coups noirs peuvent le faire changer de couleur : 1. ... a1 = T, 1. ... a1 = D, 1. ... Ra1, 1. ... Rc2, 1. ... Rc1, 1. ... Dh1.

Vérification par ordinateur

  • Popeye

Traductions

  • Allemand : Magischer Stein
  • Anglais : Magic Man



Mot(s)-clé(s) :

-  Couleur des pièces  -
-  Observation  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.