La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs de Francfort et les échecs protéens

Les coups de capture sont modifiés.

Les échecs de Francfort et les échecs protéens sont nés de la même idée : une pièce qui capture une pièce de nature différente de la sienne change de nature. Elle se transforme en une pièce de même nature que la pièce capturée, sans changer de couleur. Cette règle s’applique aussi aux Rois.

Le Roi change sa marche après avoir capturé, mais il reste une pièce royale.

Si c’est un Coureur (Tour, Fou, Dame...) qui a été capturé, il peut être demandé que les courses de ce Coureur royal ne doivent pas passer par des cases attaquées par des pièces adverses. Cette règle est semblable à celle qui interdit à un Roi de roquer en traversant une case observée par l’adversaire.

Si toutes les pièces ne sont pas soumises à la règle de transformation, on place celles qui le sont dans des cases à liseré pour les distinguer de celles qui ne le sont pas.

Décomposition d’un coup

PNG - 4.1 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les Blancs s’apprêtent à jouer le coup Fa6×Pd3 selon les règles des échecs de Francfort ou des échecs protéens. Le Diagramme B montre la décomposition de ce coup.


Diagramme B ci-dessous : La première image reprend la position du Diagramme A. L’image du centre montre la position après la prise orthodoxe du Pion noir par le Fou blanc. Parce que la pièce prise est un Pion, le Fou se transforme en Pion, sans changer de couleur : cela donne la position de la dernière image.

PNG - 8.5 ko
Diagramme B



Coup de Roi

PNG - 3.5 ko
Diagramme C

Diagramme C : Les Noirs s’apprêtent à jouer R×Tb5. Le Diagramme D montre la décomposition de ce coup.

Diagramme D ci-dessous : La première image reprend la position du Diagramme C. L’image du centre montre la position après la prise orthodoxe de la Tour blanche par le Roi noir. Parce que la pièce prise est une Tour, le Roi se transforme en Tour, sans changer de couleur et sans perdre sa fonction royale : cela donne la position de la dernière image.

PNG - 7.2 ko
Diagramme D


PNG - 2.3 ko
Diagramme E

Diagramme E : Si la Tour royale noire n’a pas le droit de passer par les cases attaquées par le Roi blanc « g1 » et « h2 », c’est une position de mat des Noirs.

La condition « échecs de Francfort » standard est « Rex inclusif ». Avec la condition « Rex exclusif », le Roi n’est pas une pièce « Francfort » (Traitée par WinChloe°.

Capture de Pion

Une pièce de type protéen qui capture un Pion se transforme alors en Pion. Elle se déplace comme un Pion adverse selon Popeye (Voir Diagramme F), comme un Pion de son camp selon WinChloe (Voir Diagramme G).

Diagramme F ci-dessous : Le Cavalier blanc se transforme en Pion blanc pouvant capturer sur les cases où capturerait un Pion noir, ici « f1 » et « h1 ». 1. C×g2 = P ‡

PNG - 6.6 ko
Diagramme F


Diagramme G ci-dessous : Le Cavalier blanc se transforme en Pion blanc pouvant se déplacer comme un Pion blanc. 1. C×g7 = P ‡

PNG - 5.7 ko
Diagramme G


Aux échecs de Francfort, toutes les pièces sont dites pièces « Francfort ». Si un compositeur décide d’utiliser des pièces ordinaires et des pièces « Francfort » dans un même problème, on aura affaire au genre « échecs à pièces Francfort ». Les pièces « Francfort » seront placées dans des cases à liseré pour les distinguer des pièces ordinaires. On définit de même « échecs protéens » et « échecs à pièces protéennes ».

Vérification par ordinateur

  • Échecs de Francfort et échecs à pièces « Francfort » : WinChloe (Ajouter si besoin la condition « Une pièce royale peut être prise en passant », non traitée)
  • Échecs protéens et échecs à pièces protéennes : Popeye

Traductions

  • Allemand : Frankfurter Schach, Proteisches Schach
  • Anglais : Frankfurt chess, Protean chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Mutation  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.