La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs d’Augsbourg

En plus des coups ordinaires sont possibles deux types de coups (dont les Rois sont exclus) :

  • La fusion de pièces de même couleur donnant ainsi des pièces à plusieurs composantes. Une fusion se produit de la façon suivante : une pièce joue sur une case occupée par une pièce de son propre camp, les deux pièces cumulent alors leurs pouvoirs. Un Pion joue un coup de fusion en se déplaçant en avant (coup sans capture) et non en diagonal (coup avec capture). Deux pièces de même nature peuvent fusionner. Le nombre de composantes d’une pièce n’est pas limité. Une pièce à plusieurs composantes peut se déplacer selon la marche d’une de ses composantes.
PNG - 5.1 ko
Diagramme A

Diagramme A : Le Fou et le Cavalier visent la case a3. Ils s’apprêtent à jouer l’un après l’autre sur la case « a3 ».

PNG - 4.5 ko
Diagramme B

Diagramme B : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. L’image de droite est obtenue après le déplacement du Cavalier en « a3 » qui produit une pièce à deux composantes.

PNG - 4.9 ko
Diagramme C

Diagramme C : En jouant de « c1 » à « a3 », le Fou se joint au Cavalier et au Pion, ce qui produit une pièce à trois composantes.

Une Dame doit être considérée comme une pièces à deux composantes (Fou et Tour) ; c’est la seule entité à plusieurs composantes présente au début d’une partie. Le Roi ne se décompose pas en Fers et Vizir.

PNG - 5.9 ko
Diagramme D

Diagramme D : La pièce à trois composantes en « a3 » peut aller en « c2 » d’un bond de Cavalier, une des composantes. La pièce peut aussi jouer en b1, c4, b5. Elle peut se déplacer comme un Fou, autre composante ; ou comme un Pion, dernière composante, en « a4 ».

  • La fission ou dissociation de pièces à plusieurs composantes transformant une entité en deux entités. Une ou plusieurs des composantes d’une pièce peut jouer, selon la marche d’une de ces composantes, et laisser une ou plusieurs de ses composantes sur place.
PNG - 4.7 ko
Diagramme E

Diagramme E : La composante Pion laisse derrière elle les deux autres composantes.

PNG - 5.1 ko
Diagramme F

Diagramme F : Les composantes Fou et Pion laissent derrière elles la composante Cavalier. Elles pourraient aussi jouer en a4, c5, d6, e7, f8, b2 et c1.

Le roque est possible avec une pièce ayant une composante « Tour » à condition que cette composante n’ait pas encore joué. L’entité à composante Tour qui participe au roque est fissible.

Diagramme G ci-dessous : Les Blancs jouent le petit roque sans que la Tour ne se sépare du Cavalier.

PNG - 3.8 ko
Diagramme G


Diagramme H ci-dessous : Les Blancs jouent le petit roque, la Tour laissant le Cavalier en « h1 ».

PNG - 4 ko
Diagramme H


Une pièce ayant une composante Pion et jouant un double pas de Pion peut être capturée en passant par un Pion adverse ou une pièce adverse ayant une composante Pion et jouant alors comme un Pion.

Une pièce ayant une ou plusieurs composantes Pion peut se retrouver sur une case de promotion des Pions de son camp. Les composantes Pion sont alors promues. Le joueur peut choisir entre Cavalier, Fou, Tour et Dame. Il peut choisir la promotion en Dame, pièce considérée comme une pièce à deux composantes présente sur l’échiquier au début de la partie. Il peut choisir aussi une pièce à plusieurs composantes présente dans la position de début de problème ou au cours de la solution.

Pion dépaysé

Une pièce blanche avec composante Pion peut se retrouver sur une case de la première traverse, de même qu’une noire sur la huitième. De telles positions sont légales. Voici une suite de coups donnant une telle position : un Cavalier blanc d5 joue en e3 où se trouve un Pion blanc (fusion), puis la nouvelle entité (Cavalier + Pion) joue en d1 et finalement la composante Cavalier quitte cette case en y laissant la composante Pion blanc (fission).

Une pièce blanche sur la première traverse ayant pour composantes une figure blanche et un Pion blanc peut jouer comme un Pion (une case en avant sans capture, une case en diagonale et en avant avec capture). Il en est de même pour une pièce noire sur la huitième traverse.

À noter

  • Le genre « échecs d’Augsbourg » standard est Rex exclusif. Si la condition s’applique aussi aux Rois, nous avons affaire au genre « échecs d’Augsburg Rex Inclusif ». Les Rois peuvent être inclus dans les pièces à plusieurs composantes et en être dégagés. Ils ne sont pas fissibles.

Traductions

  • Allemand : Augsburger Schach
  • Anglais : Augsburg chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Case quittée  -
-  Fission  -
-  Fusion  -
-  Rex inclusif  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.