La composition échiquéenne
        Œuvres
        Inverse



Problème inverse numéro 1
PNG - 10.8 ko
Saturnin Limbach
Die Schwalbe 1935
s‡2 (2 + 15) C+

L’auteur est Saturnin Limbach, la première publication de l’œuvre, Die Schwalbe en 1935, et l’énoncé, « Les Blancs jouent et forcent les Noirs à faire mat en deux coups ». Le problème a été dédié à Eduard Birgfeld.

Situation des Rois

La situation des Rois est habituellement étudiée de façon systématique quand on cherche la solution d’un problème inverse. Celle du Roi blanc parce que ce Roi sera fait mat ; celle du Roi noir parce que les Blancs joueront souvent des coups d’échec pour forcer les Noirs à jouer certains coups.

Que peut-on dire de la situation des Rois de ce problème ?

Cliquer ici pour voir (ou masquer) la réponse

Le Roi blanc est dans un réseau de mat. On regarde si les Noirs peuvent l’altérer. Un coup qui altérerait le réseau serait un coup fort (Un coup fort aide le solutionniste, car il est la réfutation de nombreuses tentatives et impose certaines contraintes).

Le Roi noir est lui aussi immobilisé.


Recherche de la solution

Quelles sont les façons d’aborder le problème, les voies de recherche ? Plusieurs suggestions sont données ci-dessous.

  • On peut d’abord chercher à savoir si ce problème est un problème à blocus (voir jeu apparent) ou un problème à menace. Si un blocus est instauré après la clé, chaque coup des Noirs sera un affaiblissement de leur position qui permettra aux Blancs d’atteindre leur but.

Cliquer ici pour voir (ou masquer) la réponse

Le problème semble être un problème à menace, car les Noirs ont de nombreux coups « neutres » à leur disposition. Par exemple Th5-h8 et De1-d1 sont des coups que la clé ne pourra pas empêcher et qui manifestement n’affaibliront pas la position noire quelle que soit la clé. Autrement dit, sur un premier coup blanc ne menaçant rien, les Noirs pourraient jouer sans affaiblir leur position et il n’y aurait pas de solution.


  • Les Blancs ne pouvant jouer que des coups de Dame, on peut tenter tous les coups dont elle dispose (méthode systématique). Pour rétrécir le champ d’investigation, on peut avant tout repérer les échecs donnés par la Dame blanche au second coup (menace) auxquels les Noirs répondront par un échec.

Cliquer ici pour voir (ou masquer) la mise en œuvre de cette recherche

On peut étudier pour commencer le coup d’échec au Roi noir que les Blancs peuvent jouer au premier coup : 1. D×d5 † qui serait suivi de 1. ... Ra3 (Les Noirs ne sont pas forcés de faire mat par 1. ... T×d5). Le coup 2. Dc5 † est suivi de 2. ... Rb3 ! (Les Noirs ne sont pas forcés de faire mat par 2. ... T×c5).

On sait que la Dame blanche doit jouer la clé, on ne sait pas où, enlevons-la de l’échiquier sans la reposer immédiatement et voyons depuis quelle case elle menace de jouer un coup victorieux. On a utilisé une « méthode » que l’on peut appeler parachutage de la Dame blanche.


  • L’ensemble « clé et menace » sera joué par la Dame blanche. Quelle pièce noire sera activée par la Dame blanche ? Le second coup de la Dame blanche sera joué sur une case qu’elle ne vise pas encore. Elle donnera échec, ce qui fera surgir la pièce noire donnant le mat. À noter que l’ensemble « clé + menace » équivaut à la solution d’un problème inverse de série en deux coups (ser-s ‡ 2).

Cliquer ici pour voir (ou masquer) la clé et la menace

Si le problème était un inverse de série en deux coups, il admettrait deux solutions seulement avec même second coup dans les deux solutions :

1. Dc6 2. D×a4 † T×a4 ‡ 1. Dd4 2. D×a4 † T×a4 ‡. Sur un premier coup de la Dame blanche, on aura pu remarquer que les Noirs peuvent jouer 1. ... d4 † et que les Blancs n’ont pas de réponse valable quel que soit l’emplacement de la Dame blanche.


Solution

Cliquer ici pour voir (ou masquer) la solution

PNG - 11.2 ko
Après la clé

Diagramme A : Dans la position obtenue après la clé, la Dame blanche laisse une case de fuite au Roi noir. La menace est 2. D×a4 † forçant 2. ... T×a4 ‡.
1. Dd4 ! menace 2. D×a4 † T×a4 ‡

1. … Ra3 2. D×c3 † D×c3, Ccb3, F×c3, Cab3 ‡ (Sur les coups de Cavalier, la Dame blanche est clouée)

1. … Ta3 ou Pa3 2. D×d5 † T×d5 ‡ (Le Roi noir ne peut pas fuir en « a3 »)

1. … Fa3 2. Db4 † F×b4 ‡ (Il faut empêcher le Roi de fuir en « b2 »)







Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.