La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs Isardam

Pour définir les échecs Isardam ou Anti-madrasi, on fait référence au genre « Madrasi » dont il tire son nom.

Échecs Madrasi : Une pièce qui observe une pièce adverse de même nature la paralyse.

Les coups qui aboutiraient à une position où une pièce est observée par une pièce adverse de même nature sont interdits. Un coup ne donne pas échec si la capture du Roi amène une position interdite. Pour constater la réalité d’un mat, on doit voir si le Roi sera bien capturé.

PNG - 6.3 ko
Diagramme A

Diagramme A

Trait aux Blancs : Les coups Cc4-e5 et Cc4-e3 sont interdits (observation des Cavaliers). Le coup F×g4 est interdit (observation des Fous). Le coup Re1-f2 est légal, le coup Cg4×f2 étant illégal (observation des Fous).

Trait aux Noirs : Les Noirs ne peuvent jouer aucun coup de Cavalier (observation des Fous).

PNG - 5 ko
Diagramme B

Diagramme B : Le trait est aux Noirs ; Le Roi noir n’est pas en échec, sa capture étant un coup illégal (observation des Cavaliers). Les Noirs peuvent jouer leur Pion mais ne peuvent pas jouer leur Cavalier (autoéchec). Le Roi noir peut jouer huit coups y compris en « d4 ».

Les échecs Isardam de type B diffèrent des échecs Isardam sur un point : une pièce fait échec même si la capture du Roi correspondante amène une position avec observation.

Vérification par ordinateur

  • Popeye
  • WinChloe



Mot(s)-clé(s) :

-  Anti  -
-  Observation  -
-  Paralysie  -
-  Restriction  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.