La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs à sens unique

Une simple restriction de la marche des pièces permet de passer des échecs classiques aux échecs à sens unique (ou « échecs sans retour »).

Une pièce n’a pas le droit de se déplacer dans le sens opposé à son déplacement précédent. L’interdiction est stricte.

Pour un Coureur, il est interdit de rebrousser chemin. Par exemple, si une Tour joue de « d3 » à « f3 », il lui est interdit, au prochain coup qu’elle jouera, d’aller de f3 à l’une des cases de la troisième traverse situées de « a3 » à « e3 ». Toutefois, la Tour pourra jouer Tf3-f4 puis Tf4-g4 puis Tg4-g3 puis Tg3-a3 ou Tf3-a3...

Pour un Bondisseur, le coup interdit est le retour sur la case qu’il a quittée à son dernier coup.

L’échec au Roi est féerique : une pièce n’attaque pas le Roi par un coup interdit. Par exemple, après le coup Ce2-d4 des Blancs, le Roi noir peut jouer à « e2 », le Cavalier ne pouvant jouer à « e2 ».

Pour une pièce donnée, parmi les coups que les règles classiques lui permettraient de jouer, seuls sont possibles ceux qui ne sont pas un déplacement de sens opposé à son déplacement précédent. Toutefois, les coups qui ne peuvent pas être joués suivant les règles orthodoxes parce qu’ils sont des autoéchecs doivent être retenus s’ils ne sont pas des autoéchecs en appliquant la règle « sens unique ».

Illustration

PNG - 4.3 ko
John Niemann
Diagramme und Figuren 1969
h‡2* (3 + 2) C+
Échecs à sens unique

L’auteur est John Niemann, la première publication de l’œuvre,
Diagramme und Figuren en 1969, et l’énoncé, « Les Noirs jouent et aident les Blancs à faire mat en deux coups », avec la condition « Échecs à sens unique ».


Solution :

Jeu apparent : 1. … T4e5† 2. Re4 Tf5 ‡

1. Td7 T6e5† 2. Re6 Tf5 ‡

PNG - 6.5 ko
Mat du jeu apparent à gauche, mat du jeu réel à droite


Vérification par ordinateur

  • Alybadix
  • WinChloe (One-way, One-way blanc, One-way noir)

Traductions

  • Allemand : Einbahnschach
  • Anglais : One-way chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Restriction  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.