La composition échiquéenne
        Féerie
        Échecs de Circé



Les échecs de Circé

La règle du jeu classique que l’on modifie pour obtenir le genre Circé est celle de la capture. Énonçons ainsi la règle de la capture classique :

  • La pièce qui capture prend la place de la pièce capturée
  • La pièce capturée est retirée de l’échiquier.

La seule exception est la prise en passant. Le Pion qui prend ne se retrouve pas à la place du Pion capturé. Il se retrouve sur la case qu’aurait occupée le Pion capturé si ce dernier avait avancé d’un pas seulement.

La règle « Circé »

Pour obtenir le genre Circé, nous modifions ainsi le second point de la règle orthodoxe : la pièce capturée est immédiatement placée, si cette case est vide, sur la case qu’occupe cette pièce au début d’une partie (et non pas retirée de l’échiquier). Si cette case n’est pas vide, la pièce capturée est retirée de l’échiquier. Le replacement est obligatoire s’il est possible, c’est une opération faisant partie du même coup simple que le déplacement de la pièce qui capture.

PNG - 4.7 ko
Diagramme A

Le Diagramme A montre une position banale où la Dame blanche est en prise. Le trait est aux Noirs. La case « d1 » est vide. Les Noirs s’apprêtent à jouer le coup C×b4.

Le Diagramme B présente la décomposition de ce coup.

Diagramme B ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. Le coup « Cc2 capture Db4 » va être joué. La position intermédiaire résulte du coup orthodoxe C×Db4. La Dame blanche est placée dans la « boîte Circé » ou « réserve Circé ». L’image de droite montre la position finale obtenue après parachutage de la Dame blanche sur la case « d1 », case qu’une Dame blanche occupe au début d’une partie.

PNG - 11 ko
Diagramme B


Trouver la case qu’occupait une pièce au début d’une partie ne va pas de soi. Voici les modalités de renaissance Circé classiques.


PNG - 9.6 ko
Diagramme C

Diagramme C : Où la Tour blanche va-t-elle renaître ? En « a1 » ou en « h1 » ? Par convention, elle renaîtra en « a1 » car « a »1 est noire comme « b4 », case de capture.

PNG - 10.2 ko
Diagramme D

Diagramme D : Le Fou capturé en « b4 » renaît en « c1 », case d’origine du Fou circulant sur les cases noires.

PNG - 9.6 ko
Diagramme E

Diagramme E : Où le Cavalier blanc va-t-il renaître ? En « b1 » ou en « g1 » ? Par convention, il renaîtra en « b1 » car « b1 » est blanche comme « c2 », case de capture.

PNG - 9.2 ko
Diagramme F

Diagramme F : Le Cavalier blanc capture le Pion noir. Ce Pion se trouvant sur une case de la colonne « b », il renaît sur la case « b7 » (case d’origine de Pion noir sur la même colonne que la case de capture).

Les pièces promues renaissent comme les figures présentes au début de la partie (Voir Frisch-auf Circé).

Les Tours capturées peuvent participer à un roque si elles n’ont pas joué après la renaissance.

L’échec et le mat reste orthodoxe (Voir Circé Rex inclusif).

Nous appellerons les échecs de Circé « échecs de Circé classiques », car de nombreuses variantes existent.

Renaissance des pièces féeriques

Une pièce féerique est considérée, par convention, comme étant issue de la promotion d’un Pion. Sa case de renaissance sera sa case de promotion. Cette case n’étant pas connue précisément, on choisit la case de promotion de la colonne où à lieu la capture. Les pièces féeriques blanches renaissent sur la huitième traverse, les noires sur la première. Par exemple, une pièce blanche capturée sur une case de la colonne « a » (sauf « a8 ») renaît en « a8 ».

Vérification par ordinateur

  • Alybadix
  • Popeye
  • WinChloe

Traductions

  • Allemand : Circeschach
  • Anglais : Circe chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Capture  -
-  Position initiale de la partie  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.