La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs Take&Make

Les coups de capture sont modifiés. Ils deviennent des coups doubles composés obligatoirement de deux déplacements de la pièce qui capture.

Un coup de capture « Take&Make » se décompose en deux parties :

  • La première partie (Take) est identique à une capture ordinaire (déplacement de la pièce qui capture et disparition de la pièce capturée)
  • La seconde partie (Make) est un déplacement sans capture, depuis la case de la capture, selon la marche de la pièce capturée.

Un coup de capture doit obligatoirement comporter ces deux parties. Un « autoéchec » dans la position intermédiaire n’est pas interdit (Voir Diagrammes C et D).

PNG - 4.3 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les Noirs s’apprêtent à capturer le Fou avec leur Tour (Take) avec placement de la Tour en « a2 » (Make). Le Diagramme B montre la décomposition du coup T×c4-a2. Notons que les coups de Tour avec capture du Fou sont au nombre de onze ; ils correspondent aux onze coups de Fou jouables depuis « c4 ».

Diagramme B ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. La deuxième montre la position obtenue après la capture ordinaire du Fou par la Tour. La troisième montre la position finale après le déplacement de la Tour à la manière d’un Fou.

PNG - 8.9 ko
Diagramme B


Si c’est un Pion qui est capturé, le second déplacement de la Tour se fera à la manière d’un Pion blanc et non d’un Pion noir. Diagramme C ci-dessous : Le Fou est remplacé par un Pion dans la position du Diagramme A. Après la capture ordinaire du Pion, la Tour doit se déplacer d’un pas de Pion blanc.

PNG - 8.2 ko
Diagramme C


PNG - 3.6 ko
Diagramme D

Diagramme D : Le Roi blanc s’apprête à jouer en « d6 » avec capture du Cavalier. Le Diagramme E décompose ce coup.
Diagramme E ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme D. La deuxième montre la position obtenue après la capture ordinaire du Cavalier par le Roi. L’« autoéchec » apparent est sans conséquence. La troisième montre la position finale après le déplacement du Roi d’un bond de Cavalier. Le Roi « d6 » n’attaque pas le Roi « b5 ».

PNG - 7.6 ko
Diagramme E


Coup de capture par Pion et promotion

Un Pion qui joue sans capturer sur une case de promotion est promu normalement.

Une promotion a lieu aussi quand un Pion blanc qui capture arrive par le second déplacement sur une case de la huitième traverse, ou un Pion noir sur la première. Mais la promotion ne se fait pas dès le premier déplacement quand le Pion qui capture atteint une case de promotion.

L’ordre des opérations est le suivant :

  • Premier déplacement du Pion avec capture sur une case quelconque (éventuellement une case de promotion)
  • Second déplacement, sans capture, selon la marche de la pièce capturée, jusqu’à une case de promotion
  • Mutation (promotion) obligatoire.

Exemple : Un Pion blanc « a7 » capture une Tour noire b8 ; son second déplacement peut le mener à « b7 », « b6 »... où il restera Pion ; son second déplacement peut le mener à « c8 », « d8 »... où il sera promu en Cavalier, Fou, Tour ou Dame.

Échec au Roi

L’échec au Roi est orthodoxe ainsi que le mat. Le coup de capture du Roi correspondant à l’échec n’est pas un coup de capture « Take&Take » à deux déplacements.

Par exemple, un mat à l’étouffée par un Cavalier est possible (Cavalier blanc « f7 », Roi noir « h8 », Tour noire « g8 », Pions noirs « g7 » et « h7 »), le Cavalier n’étant pas obligé de jouer un coup de Régent (Roi non royal) après la « capture » du Roi.

Pion dépaysé

Un Pion peut se retrouver sur une case de la première traverse de son camp après un coup de capture. Par exemple, un Pion blanc « a2 » capture une Dame « b3 » et par son second déplacement se retrouve en « d1 » ou en « b1 ». De « b1 » ou « d1 », il pourra avancer d’un pas soit tout droit sans capturer (b1-b2) soit en diagonale en capturant (b1×c2).

Vérification par ordinateur

  • Popeye
  • Winchloe



Mot(s)-clé(s) :

-  Capture  -
-  Pion dépaysé  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.