La composition échiquéenne
        Œuvres
        Aidé
        Aidé orthodoxe



Aidé orthodoxe numéro 1
PNG - 6.5 ko
Czeskaw Janczura et
Timo Koistinen
Suomen Tehtäväniekat 2004
h‡3 3.1.1.1.1.1
(4 + 3) C +

Les auteurs sont Czeskaw Janczura et Timo Koistinen, la première publication de l’œuvre, Suomen Tehtäväniekat en 2004, et l’énoncé, « Les Noirs jouent et aident les Blancs à faire mat en trois coups ».

Le canevas de chaque solution est :

1. N1 B1 2. N2 B2 3. N3 B3


Le problème a trois solutions. Il nous faut trouver les trois jeux qui aboutissent à des tableaux de mat du Roi noir. Une méthode systématique consisterait à jouer toutes les suites de six coups simples commençant par un coup noir et retenir celles se terminant par une position de mat du Roi noir. Cette méthode demande trop de temps à un être humain, elle est réservée aux ordinateurs.

Stratégie de recherche

Pour résoudre un problème aidé, on conseille de trouver le tableau de mat de la solution avant la suite de coups qui y mène. Ce tableau dépendra du matériel et de sa disposition et tout particulièrement de l’emplacement du Roi noir.

  • Les pièces blanches et noires étant peu nombreuses, on peut les retirer de l’échiquier (réellement ou mentalement) puis les parachuter pour obtenir des tableaux de mat. C’est un jeu de construction auquel on peut ajouter d’emblée quelques contraintes pour le rendre moins fastidieux (Les trajets des pièces ne doivent pas être trop longs ni irréalisables...).
  • Où le Roi noir sera-t-il à la fin du jeu ? Le Roi noir est proche du bord de l’échiquier et peut même atteindre un coin. Sera-t-il sur une case du bord de l’échiquier dans la position de mat ?

Cherchons d’abord des tableaux de mat avec le Roi noir sur des cases du bord et des coins de l’échiquier.

PNG - 6.3 ko
Diagramme A

Diagramme A : Nous amenons le Roi noir sur une case du bord de l’échiquier en deux coups. Les Fous blancs peuvent garder au mieux quatre des six cases du champ royal, mais les Noirs n’ont pas le temps de bloquer les deux autres.

PNG - 7.1 ko
Diagramme B

Diagramme B : Le Roi peut aller en h1. Mais les Noirs épuisent ainsi leur capital-temps et ne peuvent pas bloquer une des cases du champ royal que les Blancs ne peuvent pas contrôler.

Poursuivons la recherche de la case d’arrivée du Roi noir. Le Roi blanc gardera-t-il des cases du champ du Roi noir ? Par exemple, le Roi noir ira-t-il en « c5 » et le Roi blanc en « b7 » ?

On ne trouve pas de solution avec participation du Roi blanc au tableau de mat avec un des rapprochements possibles des Rois.

Si le Roi noir reste en « e3 », le Pion blanc et le Fou blanc « f3 » n’ont pas de raison de jouer, car ils gardent toutes les cases blanches du réseau royal noir. Les cases noires seront bloquées par les pièces noires qui viendront se coller au Roi noir (épaulettes) et attaquées par le Fou blanc. Si cela est possible, ce doit être simple à trouver.

Le plus difficile est sans doute de voir qu’il y a deux solutions avec Roi noir en « e3 ». Dans l’une d’elles, le Fou « f3 » joue deux fois. Il ne faut pas se contenter de la première solution trouvée, et ne pas s’échiner à en trouver trois.

Quelles autres cases d’arrivée sont-elles envisageables pour le Roi noir ? On voit que ne va pas « e4 », avec la formation Pion blanc « e3 » et Fou blanc « d4 » ou « f4 », le temps manquant aux Blancs.

Si le Roi noir quitte « e3 », il consomme du temps. Il faudra probablement qu’il s’approche des pièces noires pour qu’elles bloquent des cases de son champ sans avoir à jouer.

La case « e5 » convient. On place le Fou « f3 » en « d5 » et le Pion blanc en « e4 ».

Solution :

Le Diagramme C présentent les trois tableaux de mat.

PNG - 21.5 ko
Diagramme C
  • 1. Fb4 Fc7 2. Fd2 Fh2 3. Tf4 Fg1 ‡
  • 1. Tf4 Fd5 2. Rd4 e4 3. Re5 Fc3 ‡
  • 1. Td4 Fe4 2. Td2 Fd3 3. Ff4 Fb6 ‡





Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.