La composition échiquéenne
        Féerie
        Échecs de Circé



Les échecs Circé diamétraux

Les coups de capture sont modifiés.

La pièce capturée ne disparaît pas de l’échiquier, mais renaît quand c’est possible, c’est-à-dire si la case de renaissance qui sera déterminée est vide. Les modalités de renaissance sont différentes de celles des échecs Circé classiques. Capture et renaissance sont deux opérations faisant parties du même coup simple.

Aux échecs Circé diamétraux, ou simplement « Circé diamétral », la case de renaissance dépend de celle qu’on détermine selon les modalités Circé classiques : la case « Circé diamétral » est la case symétrique de la case « Circé classique », le centre de symétrie étant le centre de l’échiquier.

PNG - 18.5 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les cases sont remplacées par leurs points centraux. Le centre de l’échiquier est en vert. Les cases « c7 » et « f2 » sont symétriques l’une de l’autre, comme les cases « b1 » et « g8 », etc.

Diagramme B ci-dessous : Le Roi blanc s’apprête à capturer le Pion noir. La case de renaissance aux échecs Circé classiques est « c7 ». La case symétrique, par rapport au centre de l’échiquier est « f2 ». Ainsi, selon les modalités « Circé diamétral », le Pion renaît en « f2 ». Pour que la renaissance puisse avoir lieu, il n’est pas nécessaire que « c7 » soit vide.

PNG - 5.8 ko
Diagramme B
Avant et après le coup R×Pc4


Autres règles, communes à de nombreux genres « Circé »

  • Un roque avec une Tour n’ayant pas joué depuis sa renaissance est possible.
  • Un Pion qui revient par renaissance sur sa case d’origine peut de nouveau jouer un double pas.

Précisions

  • Si elle est « mécaniquement » possible, une renaissance a lieu obligatoirement. Une pièce est donc taboue si sa capture avec renaissance est un autoéchec.
  • Une capture est possible même si la renaissance ne peut pas avoir lieu.

Vérification par ordinateur

  • Popeye
  • WinChloe

Traductions

  • Allemand : Diametral-Circe
  • Anglais : Diametral Circe





Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.