La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs à pièces neutres

Selon les règles des échecs orthodoxes, deux camps (blanc et noir) sont en présence. Déplacements, captures et champs d’échec peuvent être ainsi présentés :

  • Un camp peut jouer seulement ses propres pièces
  • Un camp peut capturer seulement les pièces du camp adverse
  • Le champ d’échec créé par une pièce est un ensemble de cases interdites au Roi adverse seulement.

Une pièce neutre, qui a les pouvoirs de déplacement d’une pièce orthodoxe ou féerique, a les caractéristiques suivantes :

  • Elle peut être jouée par les deux camps
  • Elle peut capturer des pièces des deux camps et des pièces neutres. En effet, elle peut capturer des pièces adverses du camp qui la joue, et des pièces neutres quel que soit le camp qui la joue
  • Le champ d’échec créé par une pièce neutre est un ensemble de cases interdites aux deux Rois (Voir le cas particulier du Pion)
  • Elle peut être capturée par une pièce blanche, par une pièce noire et par une pièce neutre (jouée par les Blancs ou par les Noirs).

Un Pion neutre joue comme un Pion blanc (vers le nord) s’il est joué par les Blancs et comme un Pion noir (vers le sud) s’il est joué par les Noirs. Il crée deux champs d’échecs, un au nord interdit au Roi noir, un au sud interdit au Roi blanc. Par exemple, un Pion neutre « d4 » interdit les cases « c5 » et « e5 » au Roi noir et les cases « c3 » et « e3 » au Roi blanc.

Une pièce neutre est représentée par le dessin de la pièce dont elle a la marche ; ce dessin est à moitié blanc et à moitié noir.

Illustrations

PNG - 5.9 ko
Diagramme A

Diagramme A : Le Pion « e4 » et la Tour « a2 » sont neutres.

  • Trait aux Blancs : La case « d3 » est interdite au Roi blanc par le Pion neutre « e4 ». Le Fou blanc « g2 » peut capturer le Pion neutre. Jouée par les Blancs, la Tour neutre « a2 » peut capturer le Cavalier noir « a7 », mais pas le Fou blanc « g2 »
  • Trait aux Noirs : La case « f5 » est interdite au Roi noir par le Pion neutre « e4 ». Le Roi noir pourrait capturer le Pion neutre s’il n’était pas protégé par le Fou blanc. Jouée par les Noirs, la Tour neutre « a2 » peut capturer le Fou blanc « g2 », mais pas le Cavalier noir « a7 »

Exemple : mat en un coup

Diagramme B ci-dessous : Dans la position de gauche, le trait est aux Blancs qui s’apprêtent à jouer a×b7 ‡. On obtient après ce coup la seconde position. C’est une position de mat du Roi noir. Les Noirs ne peuvent pas jouer le Pion neutre « b7 » pour parer l’échec, le coup de Pion a×b7 étant « irréversible ».

PNG - 4.6 ko
Diagramme B


Les joueurs ont le droit de jouer le coup « inverse » du coup précédent et de revenir ainsi à la position obtenue deux coups simples avant. Pour qu’un coup fasse mat, il doit être « irréversible ». Ainsi, en remplaçant le Pion neutre « b6 » par un Cavalier blanc ou neutre « b5 » dans la seconde position du Diagramme B, on obtient une position où les Noirs peuvent parer l’échec par le coup Pnb7-b6.

Exemple : problème direct en deux coups

PNG - 9.7 ko
Thomas R. Dawson
The Fairy Chess Review 1950
‡2 (4+8+2) C+

L’auteur est Thomas R. Dawson, la première publication de l’œuvre, The Fairy Chess Review en 1950, et l’énoncé, « Les Blancs jouent et font mat en deux coups », avec pièces neutres.


PNG - 9.9 ko
Diagramme C

Diagramme C : la clé 1. Tg3 ! vient d’être jouée. Les Blancs menacent 2. D×g7 ‡. Les pièces neutres ne jouent pour l’instant aucun rôle.

Les Noirs se défendent en jouant leur Pion « g7 ».

PNG - 9.5 ko
Diagramme D

Diagramme D : Position de mat après la défense 1. … g6 et le coup blanc 2. Tn×h6 ‡. Les Noirs ne peuvent retirer la Tour neutre de la colonne « h » à cause de la présence du Pion noir « g6 ».

PNG - 9.9 ko
Diagramme E

Diagramme E : Position de mat après la défense 1. … g5 et le coup blanc 2. Fn×f6 ‡. Les Noirs ne peuvent retirer le Fou neutre de la diagonale a1-h8 à cause de la présence de pièces noires en « e7 » et en « g5 ».

Note : Le coup 1. ... Pf6-f5 n’est pas une défense contre la menace 2. D×g7. En effet, le coup noir 2. ... Fn×g7 est un autoéchec.


Voir : Échecs à pièces semi-neutres.

Roi neutre

Le Roi neutre a les propriétés des autres pièces neutres. Il remplace les deux Rois habituels. Les autoéchecs restent des coups interdits. Mais les Blancs peuvent, par exemple, placer le Roi neutre sous le feu d’une de leur propre pièce, ce qui a pour effet de mettre les Noirs en échecs.

Traductions

  • Allemand : Neutrale Steine
  • Anglais : Neutral men

Vérification par ordinateur

  • Alybadix
  • Popeye
  • WinChloe



Mot(s)-clé(s) :

-  Camp  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.