La composition échiquéenne
        Passé
        Jeu rétrograde



Le Retractor de type Høeg

Dans « à l’envers », on expérimente une sorte de jeu assez stérile. Alors que les protagonistes ont un but commun dans le rétrojeu d’un retractor aidé, le Retractor de type Høeg ou Høeg-retractor présente un combat entre Blancs et Noirs.

Le Retractor de type Høeg ou Høeg-retractor (Hoeg-retractor) diffère du Retractor de type Proca sur un point : quand un joueur choisit de jouer un rétrocoup, il choisit en fait très souvent un ensemble de coups. Car toutes les décaptures légales associées à un mouvement donné ainsi que l’absence de décapture doivent être retenues.

On dit que le choix de décapture revient au joueur passif. Un mouvement de pièce étant choisi par le camp actif, tout se passe comme si le camp passif déterminait, dans la limite de la légalité, si le camp au trait doit ou non jouer une décapture (si oui, le camp passif détermine la nature de la pièce décapturée).

Si les blancs choisissent un rétrocoup de Pion comme h2-h3 ou h2-h4, les Noirs ne peuvent évidemment pas demander aux Blancs de décapturer une pièce.

L’énoncé abrégé peut prendre la forme : -n & ‡1 (n est le nombre de rétrocoups blancs) ou la forme -n (n B, n-1 N) & ‡1. Cette dernière forme précise que les Blancs (B) rétrojouent n fois et les Noirs (n - 1) fois. La partie de la solution jouée en avant est ici un coup blanc faisant mat.

Exemple en un coup

PNG - 6.4 ko
Niels Høeg
Eskilstuna-Kuriren 1923
- 1 & ‡1 (4 + 3)
Retractor de Type Hoeg

L’auteur est Niels Høeg, la première publication de l’œuvre, Eskilstuna-Kuriren en 1923, et l’énoncé, « Les Blancs reprennent un coup puis font mat en un coup », Retractor de type Høeg.


Le canevas est : ←1. B-1 & →1. B1

La solution est :

←1. e7×d8=C & →1. Fg5 ‡ quelle que soit la pièce décapturée.

Le coup ←1. c7×d8=C ? ne convient pas, car la décapture d’un Fou ou d’une Dame noire empêche le mat (1. Fg5† est suivi de D×g5 ou F×g5 !).

Le coup ←1. d7-d8=C est illégal car ce coup amène une position de rétropat noir (position illégale si le trait est aux Blancs).

Exemple en deux coups

PNG - 6.2 ko
Herbert Hultberg
Die Schwalbe 1935
- 2 (2B, 1N) & ‡1 Høeg-retractor (8 + 3)

L’auteur est Herbert Hultberg, la première publication de l’œuvre, Die Schwalbe en 1935, et l’énoncé, « Les Blancs reprennent deux coups (les Noirs un) puis font mat en un coup », Retractor de type Høeg.


Vu leur disposition, les six Pions blancs ont dû capturer à eux tous les 13 pièces noires manquantes. En conséquence, si le Fou blanc, le Roi blanc ou une autre figure blanche rétrojoue, aucun de leurs rétrocoups ne devra être une décapture.

Les Blancs ont besoin de matériel supplémentaire pour faire mat. Ils pourront imposer des décaptures de Dames blanches comme on le voit dans le jeu apparent du Roi noir :

←1. ... Rg8×Dh8 ←2. Dh8-h6† & →1. Dxg7 ‡

←1. ... Rh7×Dh8 ←2. Dh8-f8† & →1. Dxg7 ‡

On retrouve ces deux variantes dans le jeu réel.

Solution :

←1. Fa1-e5 c×DBb5 ←2.Db2-b5 & →1. D×g7 ‡

Traductions

  • Allemand : Verteidigungsrückzüger (VRZ) Typ Høeg
  • Anglais : Defensive retractor type Høeg





Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.