La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs Anti-Andernach

On modifie les coups qui ne sont pas des coups de capture. Les coups de Rois sont inchangés.

Les pièces qui jouent sans capturer changent de couleur, sans changer de nature. Un coup sans capture comporte deux opérations : un déplacement ordinaire suivi d’un changement de couleur.

Quand Blancs et Noirs sont seuls sur l’échiquier, ce qui est le plus fréquent, une pièce blanche devient noire et inversement une pièce noire devient blanche. Ce changement est obligatoire et se produit à chacun des coups, sans limitation.

Les roques sont possibles ; ce ne sont pas des autoéchecs. En effet, ils sont considérés comme des coups de Roi, et les Tours qui y prennent part ne changent pas de couleur.

Si une Tour blanche joue sans capturer sur « a8 » ou en « h8 », elle devient noire. On considère qu’elle n’a jamais joué. Elle peut donc prendre part à un roque. Il en est de même pour une Tour noire arrivant sans prise en « a1 ou en « h1 ».

Cas des pièces neutres : une pièce neutre jouée par les Blancs devient noire, une pièce neutre jouée par les Noirs devient blanche.

Aux échecs d’Andernach, toute pièce, sauf un Roi, qui joue un coup de capture change de couleur.

Les échecs Super-Andernach associent échecs d’Andernach et échecs Anti-Andernach : toute pièce, sauf un Roi, qui joue un coup quelconque change de couleur.




Mot(s)-clé(s) :

-  Anti  -
-  Couleur des pièces  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.