La composition échiquéenne
        Passé
        Énoncés



Dead reckoning

Les règles du jeu d’échecs orthodoxe (1er juillet 1997) disent que l’obtention d’une « position morte » met immédiatement fin à la partie et que la partie est nulle. Pour le mat et le pat, les mêmes termes sont employés : ils mettent fin à la partie immédiatement.

Une position morte est une position depuis laquelle aucun jeu aidé ne peut aboutir à un mat.

Pour le joueur, cette règle donne le droit d’interrompre la partie quand une position morte est atteinte. En particulier, il ne pourra pas perdre « au temps » comme cela pourrait arriver s’il devait continuer de jouer. En effet, un joueur ignorant pourrait reconnaître sa défaite « au temps » après avoir joué au-delà de l’obtention d’une position morte.

Le compositeur voit dans cet arrêt immédiat de la partie l’illégalité du jeu depuis une position morte. Tout coup joué après une position morte est illégal. Une position est illégale si l’on doit passer par une position morte pour l’obtenir.

PNG - 2.7 ko
Diagramme A
Position morte élémentaire

Diagramme A : Les positions mortes les plus simples comportent les deux Rois dépouillés. Les positions suivantes sont toujours mortes :

  • Roi contre Roi,
  • Roi et Fou contre Roi,
  • Roi et Cavalier contre roi,
  • Roi et Fou contre Roi et Fou, les deux Fous circulant sur des cases de même couleur.


Le moment précis où une position est déclarée morte doit également être étudié comme dans le problème du Diagramme ci-dessous.


PNG - 2.7 ko
Andrew Buchanan
The Problemist
Juillet 2001
Qui a joué le dernier coup ?

L’auteur est Andrew Buchanan, la première publication de l’œuvre, The Problemist en 2001, et la question posée, « Qui a joué le dernier coup ? », Dead Reckoning.

Les joueurs sont arrivés à une position morte.

Quelle était la position un coup simple auparavant ? Un coup plus tôt, les deux Rois n’étaient pas seuls sur l’échiquier. En effet, si c’était le cas, cela voudraient dire que le dernier coup aurait été un coup de Roi sans capture depuis une position déjà morte. Au dernier coup, un des deux Rois a donc capturé une pièce. Ce ne peut pas être une pièce mineure (Fou ou Cavalier), car la position avant le dernier coup serait également morte.

Le dernier coup n’a donc pas pu être joué dans une position avec pièce mineure comme celles du Diagramme B ci-dessous.

PNG - 5.9 ko
Diagramme B


Il semble donc, dernière possibilité, qu’un des Rois ait dû capturer une pièce lourde (Dame ou Tour) au dernier coup. Ce coup a dû être joué dans une position comparable à celles du Diagramme C. Dans la position de droite, les Blancs pourraient ne pas capturer la Dame noire, la position n’est pas morte. Dans la position de gauche, les Noirs sont contraints de capturer ; de cette position ne peut donc pas découler de suite menant au mat d’un des deux Rois. Cette position est donc morte, de même qu’avec une Tour blanche a8.

Conclusion : les Blancs ont joué le dernier coup, une capture de Tour ou de Dame.

PNG - 6.4 ko
Diagramme C







Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.