La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs omnipotents

Habituellement, un joueur peut seulement jouer les pièces de son propre camp.

Aux échecs omnipotents (ou All-in chess), un camp peut choisir de jouer une pièce de son propre camp ou une pièce du camp adverse y compris le Roi.

On ne doit pas reproduire la position qui existait juste avant le coup simple précédent, c’est-à-dire annuler en un coup les changements produits par le coup précédent. Par exemple : Cd6-e4 est joué par les Blancs, les Noirs ne peuvent pas jouer juste après Ce4-d6...

Toutefois, un retour peut ne pas reproduire exactement la même position. Les « images » de deux positions sont identiques, mais elles diffèrent par les droits des camps. Exemples :

  • Le Roi blanc ayant le droit de roquer, on joue Re1-e2, puis immédiatement Re2-e1. Ce dernier coup est autorisé, car la position obtenue n’est pas identique à la position du début, le roque n’étant plus jouable
  • Un Pion ayant droit au double pas en « d2 » joue d2-d3. La réponse d3-d2 est possible, car la position obtenue n’est pas identique à la position du début, le double pas du Pion « d2 » n’étant plus jouable. .

Précisions

  • Une pièce ne peut capturer que des pièces de l’autre couleur
  • Les autoéchecs sont interdits
  • Les Pions d’une certaine couleur jouent dans une seule direction (vers le nord pour les blancs et le sud pour les noirs) quel que soit le camp qui les joue.

Traductions

  • Allemand : All-in chess
  • Anglais : All-in chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Camp  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.