La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs savoyards

La plupart des coups sont des coups doubles comme aux échecs marseillais.

Ici, chaque camp doit jouer un coup double de la même pièce. Un coup double est constitué de deux coups simples « orthodoxes » de cette pièce.

  • La position doit être modifiée après chaque coup double (On ne peut pas faire un aller et retour)
  • Si la première composante (premier coup simple) est un coup d’échec, la seconde n’est pas jouée
  • Une prise en passant n’est possible que si elle répond immédiatement à une avancée de deux pas du Pion adverse effectuée juste avant
  • Un camp n’a jamais le droit de mettre son Roi en échec (Le Roi ne peut pas se mettre en échec au premier coup simple, même s’il corrige au second). Le mat est orthodoxe. Le roque est considéré comme un déplacement du Roi.



Mot(s)-clé(s) :

-  Coup multiple  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.