La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs à pièces imitatrices

Le champ d’échec des pièces est augmenté dans certaines circonstances.

Une pièce imitatrice est une pièce qui acquiert les pouvoirs de donner échec au Roi adverse de toutes les pièces qu’elle observe (quelle que soit leur couleur), tout en gardant ses pouvoirs propres (Ses pouvoirs de déplacement ne sont pas modifiés).

Une pièce blanche qui observe un Pion noir prend le pouvoir de donner échec d’un Pion blanc.

Les pièces imitatrices sont placées dans des cases à liseré pour les différencier des pièces non imitatrices de même marche.

Illustration

PNG - 4 ko
Richard E. Cheney
The Fairy Chess Review 1937
h‡2 (2 + 2)
Cavalier imitateur g2

L’auteur est Richard E. Cheney, la première publication de l’œuvre, The Fairy Chess Review en 1937, et l’énoncé, « Les Noirs jouent et aident les Blancs à faire mat en deux coups », avec Cavalier imitateur.


PNG - 4.7 ko
Diagramme A

Le Diagramme A montre la position de mat obtenue après la suite 1. e2 CI h4 2. e1 = D CI f3 ‡. Le Cavalier fait échec par ses moyens propres et interdit quatre cases au Roi noir par les moyens qu’il tire de son observation de la Dame noire.


Traductions

  • Allemand : Imitationfigur
  • Anglais : Imitative men



Mot(s)-clé(s) :

-  Observation  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.