La composition échiquéenne
        Pièces
        Sauteurs



Les Équisauteurs

Un « Équisauteur élémentaire » est un Sauteur puvant être défini à partie d’un Bondisseur régulier. Le Bondisseur régulier de coordonnées n et m donnera l’Équisauteur de formule « Équisauteur-(n,m) ».

Un saut d’Équisauteur-(n,m) peut être décomposé en deux mouvements :

  • Le premier mouvement est un bond de Bondisseur-(n,m) faisant arriver le Équisauteur-(n,m), sans capture, au-dessus d’un sautoir de couleur quelconque
  • Le second mouvement est un bond de Bondisseur-(n,m) depuis le sautoir ayant la même direction que le premier bond (bonds équipollents). Ce mouvement peut être une capture.

L’Équisauteur-(1,2) s’appelle Cavalier-sauteur. Un saut de Cavalier-sauteur se décompose ainsi :

  • Le premier mouvement est un bond de Cavalier faisant arriver le Cavalier-sauteur au-dessus d’un sautoir de couleur quelconque
  • Le second mouvement est un bond de Cavalier depuis le sautoir ayant la même direction que le premier bond (bonds équipollents).

La composée de tous les Équisauteurs élémentaires est l’Équisauteur non-stop.

Illustration

PNG - 4 ko
Diagramme A

Diagramme A : Grâce au sautoir « c4 », l’Équisauteur-(1,3) « d1 » peut jouer en « b7 ». Le Roi blanc « g2 » ne permet aucun coup. Sur un échiquier 8 × 8, l’Équisauteur-(1,3) a la même mobilité qu’un Chameau-sauteur.

Remarques

  • Le Cavalier-sauteur ou Équisauteur-(1,2) ne doit pas être confondu avec le Noctambule-sauteur
  • On n’appellera pas l’Équisauteur-(1,3) « Chameau-sauteur », ni l’Équisauteur-(1,4) « Girafe-sauteur »... Le Chameau-sauteur ou Chameau-sauterelle est le Sauteur de type Sauterelle dérivé du Chameau de la nuit

Vérification par ordinateur

  • WinChloe (Équisauteur-(0,1), Équisauteur-(0,1) + Équisauteur-(1,1) = Régent-sauteur, Équisauteur-(1,2) = Cavalier-sauteur)





Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.