La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs Avalanche

Les échecs Avalanche sont une variante du jeu d’échecs qui a été très peu étudiée par les féeristes

La plupart des coups sont modifiés.

Un coup est composé d’un coup orthodoxe légal (première composante) et du déplacement d’un Pion adverse d’un pas selon sa marche habituelle (seconde composante). Ce coup de Pion est choisi par le camp au trait, mais ce ne peut pas être un double pas ni une capture. La seconde composante d’un coup joué par les Blancs sera un pas de Pion noir vers le sud. La seconde composante d’un coup joué par les Noirs sera un pas de Pion blanc vers le nord. Si le Pion arrive sur une case de promotion, le choix de la promotion revient au camp auquel appartient le Pion.

La position intermédiaire doit être une position orthodoxe légale ; le coup de Pion de la seconde composante ne doit pas effacer un autoéchec. Voir Diagramme C.

Si après la première composante, tous les Pions adverses sont bloqués, le coup comporte cette seule composante. Mais si tous les coups possibles de Pions pour la seconde composante sont des autoéchecs, la partie est perdue, même si la première composante amenait une position de mat. Voir Diagramme D.

La prise en passant n’existe pas.

Au début d’une partie commençant par la même position que les échecs orthodoxes, on compte 160 coups possibles pour les Blancs. À chacun des 20 coups de pièces blanches on peut associer 8 coups de Pions noirs.

Illustrations

PNG - 4.2 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les Blancs s’apprêtent à jouer leur Roi en « b2 » et le Pion noir en « b6 ». Le Diagramme B décompose ce coup.

À noter que la seconde composante ne pourrait pas être b×a6 ni b7-b5, mais pourrait être c5-c4.

Diagramme B ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. La deuxième image

PNG - 8.7 ko
Diagramme B


PNG - 5 ko
Diagramme C

Diagramme C : Le Roi blanc ne peut pas aller en « f2 » à cause du Fou noir « a7 », bien que la seconde composante c6-c5 couvre l’échec dans la position finale. La première composante à elle seule doit être équivalente à un coup orthodoxe légal.

PNG - 6.3 ko
Diagramme D

Diagramme D : Les Blancs qui ont le trait sont perdus ; les coups f7-f8 (y compris f8 = D) et Rg1-f2 sont suivis du coup de Pion c5-c4 qui permet la capture du Roi blanc.

Traductions

  • Allemand : Avalanche-Schach, Lawinenschach
  • Anglais : Avalanche chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Camp  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.