La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs Miroir

On modifie tous les coups ; on les appellera « coups-miroir ».

Tous les coups sont constitués d’un déplacement ordinaire d’une pièce du camp au trait (cette pièce est appelée pièce active), avec ou sans capture, et d’un déplacement ou transfert des pièces adverses (pièces passives) de même nature que la pièce active. Ce transfert équivaut à un saut d’Équisauteur non-stop dont le sautoir est la pièce active sur sa case d’arrivée. La case d’arrivée d’un transfert doit être vide (sauf dans le cas d’un échange de place de pièces passives, voir le Diagramme E). Un coup doit comporter au moins un transfert. Si le camp au trait ne dispose d’aucun coup-miroir, il est en situation de pat.

Si la première partie d’un coup est un coup de promotion, ce sont les pièces de même nature que la pièce issue de la promotion qui sont les pièces passives transférées dans la seconde partie du coup.

L’échec au Roi est « orthodoxe ». Le coup de capture du Roi ne doit pas obligatoirement être un coup-miroir.

Pions dépaysés

  • Un Pion peut se retrouver sur une case de promotion après un transfert. La nature de la promotion est choisie par le camp auquel appartient le Pion. Une promotion d’un ou plusieurs types peut être interdite par le camp passif.
  • Un Pion peut être transféré sur une case de la première traverse de son camp. Il peut alors jouer d’une case en avant (avec ou sans prise) comme un Pion de la troisième traverse par exemple. Un Pion blanc « d1 » peut jouer en « d2 » et capturer en « c2 » et « e2 ».

Illustrations

Un coup-miroir comporte au moins deux opérations : un déplacement de la pièce active suivi du transfert d’une pièce adverse de même nature que la pièce active.

PNG - 4.5 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les Blancs s’apprêtent à jouer leur Cavalier en « c5 ». Les deux coups Ca4-b6 et Ca4-b2 sont impossibles car il n’y a pas de transfert pour le Cavalier noir. Le coup Ca4-c3 (Cd4-b2) est illégal, c’est un autoéchec.


Diagramme B ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. La deuxième image montre la position obtenue après le déplacement ordinaire du Cavalier blanc. L’image de droite montre la position finale après le transfert du Cavalier noir sur la case symétrique de « d4 » par rapport à « c5 ».

PNG - 10 ko
Diagramme B


PNG - 4.1 ko
Diagramme C

Diagramme C : Si la première composante d’un coup est un coup de Pion avec promotion, le transfert concerne les pièces de même nature que la pièce issue de promotion. Les Blancs s’apprêtent à jouer le coup b7-b8 = F. Toute autre promotion est impossible, car le camp noir ne possède ni Dame ni Tour ni Cavalier.


Diagramme D ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme C. La deuxième image montre la position obtenue après le déplacement ordinaire du Pion blanc avec promotion en Fou. L’image de droite montre la position finale après le transfert du Fou noir sur la case symétrique de « c8 » par rapport à « b8 ».

PNG - 8.8 ko
Diagramme D


PNG - 3.9 ko
Diagramme E

Diagramme E : Les Blancs peuvent jouer e4-e5. Les Pions noirs sont les pièces passives transférées. Le Pion « c4 » va à « g6 » et le Pion « g6 » à « c4 » (échange de places).

Traductions

  • Allemand : Spiegelschach
  • Anglais : Mirror chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Symétrie  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.