La composition échiquéenne
        Féerie
        Échecs de Circé



Les échecs Circé joviens

La plupart des coups de capture sont modifiés.

La pièce à capturer est d’abord transférée sur sa case d’origine (déterminée selon les modalités de renaissance Circé classiques). Elle est ensuite capturée de façon « orthodoxe » (Elle est retirée de l’échiquier). Le transfert est nul si la pièce à capturer est déjà sur sa case d’origine. Un coup de capture comprend donc deux opérations : un transfert suivi d’une capture orthodoxe.

Remarque : Une pièce peut jouer sur la case de renaissance d’une pièce adverse sans capturer cette pièce.

Illustration

PNG - 4.2 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les Noirs s’apprêtent à capturer le Cavalier « a6 » avec la Tour « b2 ». Le Diagramme B montre la décomposition de ce coup.


Diagramme B ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. La deuxième image montre la position intermédiaire obtenue après le transfert du Cavalier sur sa case de renaissance « Circé ». La troisième image montre la position finale obtenue après la capture ordinaire du Cavalier par la Tour.

PNG - 8.6 ko
Diagramme B


Genres dérivés

Pour définir les échecs Circé joviens stricts, on reprend les règles des « échecs Circé joviens » avec cette différence : On ne peut pas jouer une pièce sur une case de renaissance d’une pièce adverse présente sur l’échiquier sans capturer cette dernière.

En changeant les modalités de transfert, on obtiendra des variantes des échecs Circé joviens. Aux échecs Circé joviens symétriques, par exemple, la pièce à capturer est transférée selon les modalités des échecs Circé symétriques avant d’être capturée de façon orthodoxe.




Mot(s)-clé(s) :

-  Capture  -
-  Circé  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.