La composition échiquéenne
        Féerie



Transform chess

En plus des coups orthodoxes, les deux camp peuvent jouer des coups d’un type particulier. Ces coups consistent en une seule opération : la mutation sans changement de couleur d’une pièce quelconque de son propre camp, sauf le Roi, en une pièce quelconque (Dame, Tour, Fou, Cavalier ou Pion).

Une Tour obtenue par mutation ne peut pas participer à un roque.

Un pion obtenu par mutation sur une case de la deuxième traverse de son camp a le pouvoir de jouer un double pas.

Pion dépaysé

Obtenir un Pion par mutation sur une case de la première traverse de son camp est autorisé. Un tel Pion a les mêmes pouvoirs de déplacement qu’un Pion ordinaire ; il peut jouer d’une case en avant (tout droit sans capturer ou en diagonale en capturant).

Exemple

PNG - 5.2 ko
Zoran Janev
The Problemist 1999
h‡2 (2 + 3) C+
a) Diagramme
b) Ra4 en b8
Transform chess

L’auteur est Zoran Janev, la première publication de l’œuvre, The Problemist en 1999, et l’énoncé, « Les Noirs jouent et aident les Blancs à faire mat en deux coups », dans les deux positions jumelles, avec la condition « Transform chess ».

Solution (les coups de mutation sont en rouge) :

a) 1. Cb7 = T Fc5 2. Tb6 Fc5 = C

b) 1. Cb7 = P Fe7 = D 2. b5 D×a7 ‡

Le Diagramme B ci-dessous montre les deux positions de mat.

PNG - 7.5 ko


Variante

« Transform chess adverse » : On peut jouer des coups de mutation d’une pièce non royale du camp adverse (Traité par WinChloe).

Remarques

On peut n’autoriser qu’un des deux camps à jouer des coups de mutation (Transform chess = Transform chess blanc + Transform chess noir).

D’autres genres permettent des coups sans mouvement :

Vérification par ordinateur

  • WinChloe (Transform blanc + Transform noir)



Mot(s)-clé(s) :

-  Mutation  -
-  Pion dépaysé  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.