La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs de Messigny

En plus des coups orthodoxes, on peut jouer des coups d’un type particulier consistant en l’échange de places de deux pièces de même nature et de couleurs différentes. Cette opération est l’unique composante d’un coup.

Une pièce ne peut pas prendre part à deux échanges joués consécutivement, même si elle change de « partenaire ».

Si les échanges de Rois sont interdits, on a affaire au genre « Messigny Rex Exclusiv ».

Avant et après un coup de Messigny

La position du Diagramme A nous permet de décrire des coups spécifiques du genre « échecs de Messigny ». La notation de ces coups utilisera le signe ↔ encadré des deux pièces échangeant leurs places, avec en premier lieu la pièce du camp au trait.

PNG - 6.2 ko
Diagramme A

S’ils sont au trait, les Blancs peuvent jouer, en plus des coups ordinaires, deux coups de Messigny : Fh3 ↔ Fd5 et Re1 ↔ Re8. Ce dernier coup met le Roi noir en échec (par le Cavalier d3). L’échange des Cavaliers ne peut pas être joué par les Blancs : c’est un autoéchec (Le Roi blanc serait attaqué par le Cavalier noir).

Si les Noirs sont au trait, deux coups de Messigny sont jouables : Fd5 ↔ Fh3 et Cb6 ↔ Cd3. Ce dernier coup donne échec au Roi blanc. Le coup Re8 ↔ Re1 est illégal, c’est un autoéchec (Le Roi noir serait attaqué par le Cavalier blanc).

Le Diagramme B montre deux positions. La position de gauche avant le coup des Blancs Fh3 ↔ Fd5, celle de droite après ce coup. (Le coup des Noirs Fd5 ↔ Fh3 est équivalent).

PNG - 8.6 ko
Diagramme B
Avant et après l’échange de places des Fous


Le Diagramme C montre deux positions. La position de gauche avant le coup des Blancs Re1 ↔ Re8, celle de droite après ce coup (Le Roi noir est « mat »).

PNG - 6.5 ko
Diagramme C
Les Blancs font mat en un coup par Re1 ↔ Re8


Vérification par ordinateur

  • Popeye
  • WinChloe

Traductions

  • Allemand : Messigny Schach
  • Anglais : Messigny chess



Mot(s)-clé(s) :

-  Échange de places  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.