La composition échiquéenne
        Féerie



La règle bi-isométrique

Une simple restriction permet de passer des échecs orthodoxes aux échecs bi-isométriques.

Les Noirs doivent jouer, s’il en existe au moins un, un coup légal d’une longueur double de celle du coup blanc précédent. Si ce n’est pas possible, c’est-à-dire s’il n’y a pas de coup de la longueur voulue ou si les coups de longueur voulue ne sont pas légaux, les Noirs jouent un coup légal quelconque.

Si plusieurs coups bi-isométriques sont possibles, les Noirs choisissent l’un d’eux librement.

L’échec au Roi est « orthodoxe », c’est-à-dire que le Roi blanc est en échec quelle que soit la longueur des coups noirs qui menacent de le capturer.

« Bi-isométrique » signifie « bi-isométrique noir ». La règle « bi-isométrique blanc », oblige les Blancs à jouer un coup légal d’une longueur double du coup noir précédent. « double bi-isométrique » = « bi-isométrique noir » + « bi-isométrique blanc ».

Voir : Isométrique, Demi-isométrique.

Vérification par ordinateur

  • WinChloe



Mot(s)-clé(s) :

-  Longueur des coups  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.