La composition échiquéenne
        Féerie



La règle midimummer

Une simple restriction permet de passer des échecs orthodoxes aux échecs « midimummer ».

Les Noirs doivent jouer, s’il en existe au moins un, un coup légal dont la longueur est égale à la moitié du plus long coup légal dont ils disposent eux-mêmes. Si ce n’est pas possible, c’est-à-dire s’il n’y a pas de coup de la longueur voulue ou si les coups de longueur voulue ne sont pas légaux, les Noirs jouent un coup légal quelconque.

Si plusieurs coups midimummer sont possibles, les Noirs choisissent l’un d’eux librement.

L’échec au Roi est « orthodoxe », c’est-à-dire que le Roi blanc est en échec quelle que soit la longueur des coups noirs qui menacent de le capturer.

« Midimummer » signifie « midimummer noir ». La règle « midimummer blanc », oblige les Blancs à jouer un coup légal dont la longueur est égale à la moitié du plus long coup légal dont ils disposent. « Double isométrique » = « midimummer noir » + « midimummer blanc ».

Illustrations

PNG - 3.9 ko
Diagramme A

Diagramme A : La Tour donne échec au Roi noir d5. Selon les règles orthodoxes, le coup le plus long parant l’échec est le coup Pb7-b5 de longueur 2. Les Noirs doivent donc jouer un coup de longueur 1, c’est-à-dire Rd5-d6 ou Rd5-d4.


PNG - 3.8 ko
Diagramme B

Diagramme B : Le Roi noir ne peut pas jouer faute de coup de bonne longueur, mais ce n’est pas une situation de mat (Le mat doit être « orthodoxe ») ni de pat (Le Roi noir est en échec).


Vérification par ordinateur

  • WinChloe



Mot(s)-clé(s) :

-  Longueur des coups  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.