La composition échiquéenne
        Féerie
        Échecs de Circé



Les échecs Circé Cage

Les coups de capture sont modifiés.

La pièce capturée ne disparaît pas de l’échiquier, mais renaît quand c’est possible, c’est-à-dire s’il existe une case de renaissance pour la pièce capturée. La renaissance est une opération faisant partie du même coup simple que la capture.

Une pièce capturée renaît s’il existe pour elle au moins une case de renaissance appelée cage.

On appelle cage une case où une pièce peut renaître. Pour une pièce capturée donnée, une case est une cage si, depuis cette case, cette pièce, selon les règles orthodoxes et le trait passant au camp de la pièce capturée, soit ne dispose d’aucun coup légal, soit ne peut jouer qu’un ou plusieurs coups de capture légaux.

En pratique, après le déplacement de la pièce qui capture, on place la pièce capturée sur la case de renaissance envisagée, le trait passe au camp dont la pièce vient de renaître et on analyse cette position selon les règles des échecs orthodoxes ; on regarde si cette pièce peut jouer des coups orthodoxes légaux sans capture. Si elle ne le peut pas, la case sur laquelle on l’a placée est une cage.

S’il existe une seule cage, la pièce capturée doit y renaître. S’il y en a plusieurs, le camp qui capture choisit la case de renaissance.

  • Un roque avec une Tour n’ayant pas joué depuis sa renaissance est possible.
  • Un Pion qui revient par renaissance sur sa case d’origine peut de nouveau jouer un double pas.
  • Si elle est « mécaniquement » possible, une renaissance est obligatoire. Une pièce est taboue si sa capture avec renaissance est un autoéchec.
  • Un coup de capture est possible même si sa renaissance n’est pas possible (Voir : Échecs Circé stricts).

Pion dépaysé

Les Pions renaissent sur des cages situées sur les première et dernière traverses.

  • Première traverse de son camp (Pion blanc sur la première et Pion noir sur la huitième) : le Pion renaît et pourra jouer d’une case en avant, d’une case tout droit sans capturer et d’une case en diagonale en capturant. Par exemple un Pion noir « d8 » peut jouer en « d7 » sans capture, en « c7 » et en « e7 » en capturant.
  • Dernière traverse de son camp (Pion blanc sur la dernière et Pion noir sur la première) : le Pion est promu, le choix de la promotion revenant au camp qui capture. L’opération de promotion a lieu avant celle de renaissance.

Illustrations

On distinguera les coups de capture ne donnant pas échec des coups de capture donnant échec.

  • Capture sans échec
PNG - 6.7 ko
Diagramme A

Diagramme A : La Tour blanche peut capturer le Fou qui renaît en « a8 », le Cavalier qui renaît en « h8 » et le pion « b4 » qui peut renaître sur sept cases (Voir Diagramme B).

PNG - 6.9 ko
Diagramme B

Diagramme B : Le Pion capturé par la Tour en « b4 » renaît au choix des Blancs sur une des sept cases marquées d’un carré vert.

PNG - 4.8 ko
Diagramme C

Diagramme C : Les Blancs s’apprêtent à capturer le Cavalier qui renaîtra en « a8 », seule cage pour Cavalier.

Le Diagramme D montre la décomposition de ce coup.

Diagramme D ci-dessous : La première image reprend la position du Diagramme C. La deuxième image montre la position obtenue après la capture ordinaire du Cavalier noir par la Tour. Le Cavalier est placé dans la boîte « Circé ». La troisième image montre la position finale obtenue après le parachutage du Cavalier en « a8 ».

PNG - 10.8 ko
Diagramme D


PNG - 4.8 ko
Diagramme E

Diagramme E : Les Blancs s’apprêtent à capturer le Pion « a2 ». Ce Pion peut renaître en « a3 », en « b2 ». Il peut aussi renaître en « a1 » après transformation en Tour.

Le Diagramme F montre la décomposition du coup T×a2 (Ta1).


Diagramme F ci-dessous : La première image reprend la position du Diagramme E. La deuxième image montre la position obtenue après la capture ordinaire du Pion noir par la Tour. Le Pion est placé dans la boîte « Circé ». La troisième image est obtenue après promotion du Pion en Tour. Cette mutation est autorisée, car il existe une cage pour Tour, la case « a1 ». La quatrième image montre la position finale obtenue après le parachutage de la Tour noire en « a1 ».

PNG - 11.6 ko
Diagramme F


  • Capture avec échec

Diagramme G ci-dessous : La première image montre la position avant la capture du Cavalier par le Fou avec échec. La seconde image montre la position obtenue après la capture : on doit ajouter le Cavalier renaissant sur une des 46 cases marquées d’un carré vert. Sont exclues les cases avec autoéchec comme « c2 » et les cases avec parade sans capture par le Cavalier comme « e2 ».

PNG - 6.1 ko
Diagramme G


Vérification par ordinateur

  • Popeye



Mot(s)-clé(s) :

-  Circé  -
-  Pion dépaysé  -
-  Renaissance  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.