La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs norvégiens

On obtient les règles des échecs norvégiens à partir de celles des échecs orthodoxes en les modifiant sur deux points :

  • Certains coups deviennent des déplacements suivis de mutations. Tout coup de Dame voit cette Dame se transformer en un Cavalier de même couleur. Inversement, tout coup de Cavalier voit ce Cavalier se transformer en une Dame. La Tour et le Fou forme un second couple à mutations réciproques. Rois et Pions ne subissent aucune mutation (sauf les promotions ordinaires des Pions).
  • Les coups de capture subissent une restriction. Toute pièce, y compris les Rois, ne peuvent capturer que des pièces de même nature que la leur. Toutefois, toute pièce peut attaquer le Roi adverse (les champs d’échec des pièces sont inchangés).
PNG - 4.9 ko
Diagramme A

Diagramme A : Une Dame se transforme en Cavalier de même couleur et inversement. Une Tour se transforme en Fou de même couleur et inversement.

À noter

Une Tour issue de la mutation d’un Fou peut prendre part à un roque pour Popeye si elle n’a joué aucun coup après cette mutation, pas pour WinChloe.

Illustration

PNG - 5.1 ko
Diagramme B

Diagramme B : Le Fou blanc ne peut pas capturer la Tour noire, mais il peut capturer le Fou noir. Le Roi blanc ne peut pas jouer en « d1 » ni en « d2 », Les Blancs s’apprêtent à jouer leur Fou en « a2 » ; il sera transformé en Tour blanche. Le Diagramme B montre la décomposition de ce coup.

Diagramme C ci-dessous : L’image de gauche reprend la position du Diagramme A. La deuxième image montre la position intermédiaire obtenue après le déplacement du Fou. L’image de droite montre la position finale après mutation du Fou en Tour.

PNG - 10.6 ko
Diagramme C


Vérification par ordinateur

  • Popeye (NorskSjakk)
  • WinChloe

Traductions

  • Allemand : Norwegisches Schach (Norsk sjakk)
  • Anglais Norwegian chess (Norsk sjakk)



Mot(s)-clé(s) :

-  Capture  -
-  Mutation  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.