La composition échiquéenne
        Féerie



Les échecs à pièces protégées

Les règles de la capture et de l’échec sont modifiées.

Aux échecs à pièces protégées, une pièce ne peut pas être capturée lorsqu’elle est observée par au moins une pièce de son propre camp. On dit aussi « patrouillé » pour « observé par une pièce de son propre camp ». Les Rois sont concernés : un Roi observé par l’adversaire n’est pas en échec s’il est patrouillé.

Au diagramme, les pièces protégées sont placées dans des cases à liseré pour les différencier des pièces ordinaires de même marche.

Si toutes les pièces du jeu sont des « pièces protégées », on a affaire aux échecs à Super-gardes (Superguards chess).

Illustration

PNG - 4.4 ko
Diagramme A

Diagramme A : Les deux Rois sont des pièces protégées. Si les Blancs ont le trait, leur Roi peut jouer en « g7 ». Ce coup n’est pas un autoéchec, car le Roi blanc est protégé par le Fou « a1 ». Quant au Roi noir, il est maintenant en échec. Les Noirs peuvent parer l’échec d’une seule façon : ils jouent Cd8-f7, coup qui protège leur Roi.

Vérification par ordinateur

  • WinChloe



Mot(s)-clé(s) :

-  Capture  -
-  Observation  -




Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.