La composition échiquéenne
        Pièces



Les conventions pour les pièces féeriques
  • Généralement, les pièces féeriques sont représentées par les mêmes dessins que les pièces ordinaires, mais ces dessins sont tournés.
PNG - 4 ko
Diagramme A

Le Diagramme A montre, pour le dessin de la Dame, les orientations les plus couramment utilisées. Celle de la case « b3 » est réservée à la Sauterelle.

  • Dans la définition d’une pièce féerique, si rien n’est précisé au sujet des coups de capture, c’est que cette pièce se déplace de la même façon sans prendre ou en prenant, comme toutes les pièces orthodoxes sauf le Pion.
  • Les promotions des Pions en pièces féeriques sont généralement autorisées. Par convention, si une pièce féerique est présente dans la position de départ d’un problème, les Pions, au moment de la promotion, pourront être changés en une des pièces orthodoxes ou en une pièce féerique de l’espèce utilisée pour ce problème. Un compositeur peut bien sûr autoriser un type quelconque de promotion en le précisant dans l’énoncé (« Promotions en telle pièce féerique autorisées »). Quelques genres féeriques rendent possible la promotion en pièces féeriques absentes au début au jeu. Voir promotion féerique.
  • La case de renaissance (Voir : Échecs de Circé) d’une pièce féerique est la case où a eu lieu sa promotion. Cette case est définie par convention : c’est la case de promotion de la colonne où a lieu la capture. Par exemple, une Sauterelle blanche capturée en « b4 » renaîtra en « b8 », case de promotion de la colonne « b » pour les Blancs.





Ouvrage créé et géré à l'aide de SPIP, logiciel libre distribué sous Licence publique générale GNU (GNU GPL). Origine des images des pièces du jeu d'échecs et des échiquiers (Wikimedia Commons). D’autres informations : Echekk.